La teinture à l’oignon : quand l’épluchure devient teinture

teinture oignon jaune

C’est parti pour une nouvelle excursion dans les placards de la cuisine et choisir de quoi faire de la couleur.

Cette fois-ci j’ai choisi l’oignon ! On le cuisine presque tous les jours et on jette les épluchures qui pourtant produisent de belles couleurs. En faisant de la teinture à l’oignon on obtient des tons jaunes dorés et ocres en allant jusqu’au brun avec un mordancage au fer. Pour teindre les tissus c’est parfait ! Par contre il va falloir verser quelques larmes pour éplucher vos oignons, car il faut beaucoup de pelures.

pelures d'oignons

L’oignon dans l’assiette

On utilise le plus souvent l’oignon jaune, un peu moins l’oignon rouge ou blanc. Cru ou cuit, il permet de réhausser le goût dans les préparations culinaires, mais il est aussi très bon pour la santé. Riche en vitamine C, il possède des propriétés immunitaires et anti-oxydantes grâce à sa concentration en minéraux et oligo-éléments, il est aussi faible en calories.

L’oignon comme teinture

Pour ce qui est de la teinture, les pelures d’oignon jaune donneront une couleur ocre orangée tirant vers le brun alors que les pelures d’oignon rouge donneront au tissu des tons allant du roux au vert kaki.

épluchures d'oignons

J’ai préféré commencer uniquement avec les pelures d’oignons jaunes. Bien sûr il faut en avoir une certaine quantité et donc se préparer à l’avance pour récupérer les épluchures. Cela peut prendre un peu de temps, à moins de faire de la soupe à l’oignon chaque semaine.

La préparation et le matériel pour la teinture à l’oignon

Matériel

  • des pelures d’oignons, une bonne quantité car il faut suffisamment de pigments pour teindre le tissu. J’ai collecté 30g environ d’épluchures pour effectuer la teinture de ce tutoriel
  • Du tissu (fibre naturelles), pour 30g d’oignons j’ai pris 100g de tissu de coton.
  • Un faitout en inox (et une marmite pour transvaser l’eau de la teinture au moment de filtrer les pelures)
  • une cuillère
  • une pince éventuellement pour replacer le tissu dans la marmite
  • une passoire
  • une bassine pour rincer
  • poudre d’alun mais si pas à disposition le gros sel fera quand même l’affaire

Décatir et mordancer le tissu

Avant de commencer à teindre le tissu, il est important de procéder à différentes étapes pour le préparer. On va d’abord le décatir, c’est-à-dire tout simplement le laver pour retirer les résidus des traitements qu’il a reçu (cela vaut notamment pour les tissus neufs).

Vient ensuite l’étape de mordançage, afin que la couleur puisse se fixer sur le tissu. On peut le faire avec du gros sel, j’utilise personnellement la poudre d’alun. Pour 100g de tissu j’ai utilisé 5g de poudre. Il faut ensuite porter une casserole à ébullition, y mettre la poudre d’alun (ou le gros sel), mélanger, immerger le tissu préalablement mouillé. Faire cuire pendant une heure puis retirer du feu. On le laisse ensuite tremper toute une nuit.

Faire la teinture à l’oignon

Les différentes étapes

Une fois le tissu préparé, on peu procéder à la teinture de la manière suivante :

  • Remplir le faitout d’eau de sorte à ce que les pelures d’oignons soient recouverte et qu’il y ait assez de place pour le tissu.
  • Faire cuire à feu doux pendant une heure
  • Au bout d’une heure filter les pelures dans une passoire et verser l’eau de la teinture dans une marmite
  • Immerger le tissu dans le bain de teinture et laisser cuire pendant une heure en mélangeant de temps en temps
  • Laisser refroidir et reposer pendant une nuit
  • Faire sécher le tissu dqns un endroit sombre

Résultats de la teinture à l’oignon

La teinture a pris une couleur dans les tons brun orangés très prononcés. Je ne pensais pas que cela allait si bien prendre, mais comme mon tissu était déjà vieux je pense que ca a aidé. À première vue la couleur sur le tissu donne un effet de cuir, c’est très joli.

tissu teinture naturelle oignon

Les résultats peuvent être variés en fonction du type de tissu mais aussi la quantité de pelures utilisées. J’ai refait un bain de teinture par la suite avec un autre morceau de tissu, que j’ai mordancé ensuite au fer. La couleur est plus attenuée et tire vers le marron.

Prochaine étape je vais essayer avec des pelures d’oignons rouges sur le même tissu pour comparer le résultat.

Si vous avez essayé la teinture aux pelures d’oignons ou si vous hésitez à vous lancer, n’hésitez pas à le partager en commentaire.

L'article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager :)

4 Replies to “La teinture à l’oignon : quand l’épluchure devient teinture”

  1. Bonjour ! Merci pour votre article très intéressant. Je viens avec une question car après avoir fait des expériences de teinture avec des épluchures d’oignon jaunes, j’ai obtenu une couleur orangée/jaune très jolie. J’ai utilisé la poudre d’alun comme mordant.
    Une fois le tissu sec, je l’ai plié et le laissé sur mon établi, à côté d’une fenêtre. Quelques jours après, j’ai déplié mon tissu et… là, surprise ! Sur les endroits qui avaient été exposés à la lumière, la couleur a tourné vers un ton jaune/verdâtre… J’ai lavé le tissu et ce changement de couleur est disparu. Mais ensuite, une fois sec et plié, et posé au même endroit, le même problème de changement de couleur est revenu !
    Je trouve la réaction très étrange. J’imagine que c’est dû à l’oxydation avec la lumière mais surtout je me demande comment je pourrais l’éviter pour la prochaine fois ? Est-ce que ça vous est déjà arrivé d’avoir un changement de couleur comme ceci ? Merci beaucoup pour votre réponse !
    Andrea.-

    1. Bonjour Andrea,

      Merci beaucoup pour ton commentaire. C’est toujours très enrichissant d’avoir des expériences d’autres personnes. De mon côté je n’ai pas essayé d’exposer le tissu au soleil mais je pense que j’aurais le même résultat.
      Pour répondre à ta question, effectivement la pelure d’oignon peut avoir un pouvoir colorant très intense bien qu’il s’agisse d’une plante “petit teint”. Par contre comme il s’agit d’une plante “petit teint”, les couleurs sont amenées à ternir lors de l’exposition au soleil. Je te conseillerais donc de ne pas trop exposer ton tissu au soleil parce que même après plusieurs mois, la couleur est toujours très vive sur mes échantillons.
      Si tu veux obtenir un jaune qui tient bien, tu peux essayer la gaude (reseda luteola) qui donnera une couleur plus solide.

      1. Bonjour Mathilde,

        Merci beaucoup pour ta réponse 🙂 C’est très clair tout ce que tu m’expliques, donc je vais suivre ton conseil et essayer avec la gaude pour comparer les résultats.
        Bonne continuation avec la teinture !
        Andrea.-

        1. Bonne continuation à toi aussi pour la teinture et n´hésite pas à partager ce que tu as obtenu.

          Mathilde

Laisser un commentaire