Le sureau, une teinture qui réserve des surprises

fleur de sureau

Comme j´aime essayer différentes sortes de teintures, je voulais faire un essai avec la teinture au sureau. En me renseignant un peu avant de me lancer les yeux fermés, j´ai appris que le rendu en teinture offre de belles couleurs. Mais malheureusement la couleur ne tient pas.

Mais bon rien que pour voir l´apparence que cela prend, j´aimerais tout de même essayer cette teinture. Après tout la couleur peut aussi être éphémère et c´est ce qui fait aussi la beauté de la teinture naturelle. Et comme le sureau peut aussi être utilisé dans la cuisine, tout n´est pas à perdre dans cette expérimentation.

Le sureau pour ses bienfaits et se régaler

Le bienfaits pour la santé

Il a plutôt mauvaise réputation car il dégage une odeur très forte qui peut être vite entêtante et désagréable. Mais le sureau est aussi considéré comme une plante toxique . En effet, si elles sont mangées crues, les baies de sureau entraînent des vomissements et des diarrhées. Une fois cuit, le sureau devient par contre comestible et est riche en vitamines.

sureau sambucus

Il possède ainsi de nombreuses vertus thérapeutiques notamment pour les infections respiratoires, les maladies cardio-vasculaires et les troubles gatro-intestinaux. Il a également des propriétés purifiantes et antioxydantes.

Le sureau dans la cuisine

Pour ses propriétés il est donc intéressant d´utiliser le sureau dans la cuisine mais aussi parce que c´est délicieux. Que ce soit à partir des baies ou des fleurs, il est souvent utilisé pour faire du sirop ou des bonbons. Il existe aussi du vin et de la bière à la fleur de sureau. On peut également avec les baies en faire des gelés et des confitures pour accorder avec les desserts ou sur des tartines grillées. Et il peut également s´accommoder dans les plats de viandes. Sans oublier les tisanes pour profiter de ses bienfaits.

Bon et mauvais sureau

Les différents types de sureaux

Comme la nature offre toujours des surprises, il faut faire attention avant d´en utiliser ses ressources. En effet, il existe de nombreuses sortes de sureaux, on en compte plus de 150 espèces.

En France deux sortes se ressemblent beaucoup : le sureau noir (sambucus nigra) qui est comestible et le sureau yèble ou faux-sureau (sambucus ebulus) qui est toxique. Cette différence est importante à connaître en cuisine, mais pas pour la teinture. En effet la couleur avec les baies ne sera pas vraiment différente. L´autre espèce la plus fréquente également est le sureau rouge ou sureau à grappes (sambucus racemosa). Il a des fleurs jaunes qui se transforment ensuite en baies rouge.

sureau racemosa

Comment faire la différence entre le sureau noir et le sureau yèble ?

Le sureau noir est un arbuste qui atteind une hauteur allant jusqu´à 5 mètres il a des branches en bois. Alors que le sureau yèble est une plante herbacée plus petite donc dont les branches restent des tiges et qui disparaît en hiver.

On arrive à les distinguer grâce au nombre de feuilles. Pour le premier elles sont moins nombreuses sur la tige que le second. Les fleurs du sureau yèble vont prendre une couleur rosée au niveau des anthères. Pour le sureau noir par contre, elles sont complètement blanches avec une tonalité ivoire.

Une autre caractéristique qui permet de les distinguer, pour le sureau noir les grappes de baies vont vers le sol alors que celles du sureau yèble vont en hauteur.

Le sureau et la teinture

Faire de la teinture avec les baies

Pour récolter les baies de sureau il faut s´y prendre à la fin du mois d´août et la récolte peut se prolonger jusqu´en octobre.

baies sureau noir

Comme pour chaque teinture avec les baies, il faut extraire le jus en les faisant macérer et en les filtrant. Le jus produit est très vif et donne des tons roses et rouges. Lorsqu´on trempe le tissu dans ce jus, il prend vite une très belle couleur. Mais teindre avec les baies de sureau réserve des surprises…

Rendu de la couleur à partir des baies

La teinture au sureau n´est malheureusement pas réputée pour avoir une bonne tenue. Dans les recherches que j´ai pu effectuer, il est dit que la couleur a tendance à passer au soleil, alors au lavage n´en parlons pas. En effet, comme avec toutes les baies, celles du sureau contiennent des anthocyanes, pigments donnant la couleur aux fruits, feuilles ou fleurs, la couleur change et à tendance à virer au gris. Même en faisant fermenter les baies et en mettant le tissu ou la laine dans un bain acide, en ajoutant du vinaigre blanc par exemple, il semble que rien n´y fait. Du coup est-ce que cela vaut vraiment le coup de teindre avec les baies de sureau ?

Dommage car la couleur initiale est très jolie avec des tons roses foncés voire violets. Quand la saison le permettra, je vais essayer ne serait-ce que pour un instant profiter de cette belle couleur, même si c´est éphémère. Et sinon pour se consoler on peut essayer avec les feuilles, qui donneront des tons verts.

Comme avec le chou rouge, le sureau peut aussi virer vers le bleu gris ce qui n´est pas trop mal non plus en soi. Alors je me prépare pour la prochaine récolte et je ne manquerai pas de montrer le résultat. Et si vous avez essayé aussi la teinture au sureau ou autres baies, n´hésitez pas à le partager en commentaire.

L'article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager :)

Laisser un commentaire