Tisser un tapis soi-même avec du matériel simple

Il y a différentes facon de tisser un tapis soi-même. Pour cela on peut utiliser différentes techniques comme le crochet, le tricot, le tressage, la technique du tapis noué, le tissage et d’autres techniques.

Pourquoi cette idée ?

J’ai décidé d’utiliser la technique du tissage pour réaliser mon premier tapis.

Je ne sais plus comment est venue cette idée de tisser mon tapis moi même, sûrement parce que j’avais envie d’essayer le tissage. Avec le recul je me dis que j’aurais pu faire plus simple et surtout commencer par quelque chose de plus petit. Pourtant j’en ai décidé autrement et le projet est devenu quelque chose de grande ampleur.

Maintenant je suis fière d’annoncer que j’ai enfin fini mon tapis de 1,95 m sur 1,25 m, 110 longueurs de fils de chaîne (sur la longueur) et environ 520 longueurs de fils de trame (sur la largeur), après 2 ans de dur labeur (bon avec de grandes pauses je l’avoue). Rien que pour le fait d’avoir fini le projet et voir le rendu, ca vaut le coup d’essayer.

Quel matériel pour tisser un tapis soi-même ?

J’ai réalisé ce tapis avec de la récup’, peu de matériel acheté et des bras musclés (ou pas :)).

Comme je n’ai pas de métier à tisser, j’ai demandé de l’aide pour me faire un cadre, ce qui a fait redoubler ma motivation de mener ce projet jusqu’au bout. Le cadre a été fait avec des tasseaux en bois, fixés avec des vis et des équerres, des clous ainsi que des tiges en fer pour stabiliser le tapis sur les côtés. La structure a bien tenu malgré le poids progressivement plus lourd du tapis.

Alors voilà une fois le cadre terminé, me voilà avec mes mètres de trapilho, de corde et de jean transformés en fils.

Pour les fils de chaîne, j’ai utilisé du fil de jute de 6mm de diamètre. Pour les fils de trame, j’ai utilisé de vieux jeans transformés en fil, du fil trapilho acheté et aussi fait avec des draps et de la corde de jute 3,5 mm de diamètre.

Quelle technique pour tisser ?

Pour tisser le tapis, j’ai tout simplement utilisé mon fil roulé en pelote que j’ai fait passer à travers les fils de chaîne à l’aide de mes mains (donc pas besoin de navette) puis un petit rateau de jardinage pour tasser le fil. Vers la fin du tapis j’ai utilisé une aiguille de tissage et pour les finitions un crochet n°8.

Maintenant que le projet est fini, je suis contente d’avoir choisi du fil de jute car cela donne une très bonne stabilité au tapis. Le fil trapilho est plutôt bien à manier et lorsqu’on fait du tissage grandes dimensions, cela permet d’aller plus vite, grâce à son épaisseur, on peut même le doubler, le tripler ou le quadrupler pour donner une autre texture à l’ensemble du tapis.

J’ai pensé qu´une fois que le tapis serait terminé il serait sûrement très lourd à cause de la corde et du fil trapilho, mais en fait pas du tout, ou du moins pas plus qu’un tapis normal.

Malheureusement les bords ne sont pas très droit tout comme les lignes mais ca c’était un peu voulu. Et puis après tout c’est un tapis fait main, cela le rend plus authentique.

Comme je le disais au début pour commencer, j’aurais dû commencer avec quelque chose de plus petit. Même si j’ai gardé la motivation, je pense qu’il est important de ne pas vouloir en faire trop au début.

Avec l’entraînement je pense essayer des textures et des matières différentes et essayer de faire des motifs.

L’expérience vous tente ? N’hésitez pas à vous lancer et montrer ce que vous avez fait.

L'article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager :)

Laisser un commentaire