La teinture au thé noir

teinture au thé noir

Quand on aime faire des essais teinture sur le textile et que l’on veut utiliser ce qui se trouve dans notre cuisine, on ne peut pas échapper au thé noir. En effet, le thé noir fait des tâches et a un super pouvoir colorant.

Je me souviens étant petite encore, avoir teinté au thé noir avec ma mère des culottes blanches pour le spectacle de danse. Eh oui c’était pour porter un costume un peu transparent, il fallait des culottes ayant la couleur peau. Le résultat était plutôt concluant. J´ai voulu retenter l´expérience de la teinture au thé noir, cette fois-ci avec davantage de tissus, et voici ce que ça donne.

Préparation de la teinture au thé : pas besoin de mordançage

Avant d’effectuer la teinture au thé, je n’ai pas effectué de mordançage à l’alun. Comme le thé est une couleur qui se fixe très bien, cela n’est pas nécessaire. Cependant, cela n’empêche pas de procéder à un mordançage avant le bain de teinture pour avoir des tons plus prononcés. Il faut cependant ne pas oublier de décatir le tissu, c’est-à-dire de procéder au lavage pour retirer les apprêts utilisés lors de la fabrication du tissu.

Pour ce qui est des quantités :

  • environ 250 gr de tissu
  • 6 cuillères à café de thé noir (environ 25 gr)
  • remplir la casserole d’eau jusqu’à ce que le tissu puisse librement nager

Plusieurs essais de teinture au thé, des couleurs variées

J’ai effectué plusieurs essais pour les bains de teinture. Les tissus utilisés sont tous en coton.

J’ai choisi de mettre deux carrés de tissu dans un bain de teinture avec les feuilles de thé que j’ai laissé dans la casserole. Ensuite j’ai fait un autre bain de teinture où les feuilles de thé ont été filtrées et dans lequel j’ai plongé deux morceaux de tissus. Puis j’ai plongé un des deux tissus de chaque bain dans un mordançage au fer.

Au final j’aurai 4 morceaux de tissus avec des tons différents.

Comment procéder, on tente la teinture à froid

Lorsque j’ai fait les teintures à l’oignon et au pissenlit, j’ai laissé le bain de teinture chauffer pendant une heure environ. Cette fois-ci je n’ai pas voulu laisser aussi longtemps sur le feu.

Il fallait juste que le thé soit suffisamment infusé. J’ai donc fait chauffer pendant 10 minutes jusqu’à ce que l’eau frémisse et versé le thé noir après avoir arrêté le feu. Au bout de 5 minutes, la couleur de l’eau est déjà très foncée. Pour le premier bain, j’ai plongé mes morceaux de tissus (préalablement mouillés) sans filtrer les feuilles de thé. Pour l’autre bain de teinture, on procède de la même façon sauf qu’on filtre les feuilles de thé avant de plonger les carrés de tissus. Il faut pour cela prévoir un autre grand récipient pour récupérer l’eau colorée.

On laisse tremper pendant 48h tout en remuant regulièrement pour que le tissu puisse se teinter uniformément.

Rincer et mordancer

Une fois les 48h passées, on retire le tissu du bain de teinture et on le rince à l’eau claire pour le faire sécher ensuite. Deux morceaux de tissus de chaque bain, vont encore passer à l’étape du mordançage au fer.

Ma fameuse solution d’éponge métallique trempée dans du vinaigre et de l’eau va pouvoir servir.

Pour le mordançage, j’ai directement mis les morceaux de tissus dans la solution pendant 1 à 2 minutes. J’ai rincé puis fait sécher.

Je n’ai pas voulu jeter le bain de teinture tout de suite…

Comme le bain de teinture était très coloré, j’ai voulu le réutiliser. J’ai donc replongé deux carrés de tissus pendant 48h (peut-être un peu plus). Là c’est peut être la limite si vous faites cela dans votre cuisine, parce qu’avec la macération, l’eau finit par prendre une très mauvaise odeur à force de stagner. Mais le tissu a pris une belle couleur et après quelques lavages, l’odeur a disparu.

Résultats de la teinture au thé noir

Voici les résultats de mes essais de teinture au thé noir :

  • Il n’y a pas trop de différence de couleur entre la teinture faite avec les feuilles de thé et sans les feuilles de thé. Avec les feuilles de thé, celle-ci est très légèrement plus foncée. La couleur tend vers le brun miel.
  • Par contre en laissant les feuilles de thé cela a fait des tâches, donc à éviter et plutôt filtrer les feuilles si on veut de l’homogénéité dans la couleur. Sinon cela donne un effet délavé, ce qui peut être intéressant aussi.
  • Après mordançage au fer, la couleur passe au brun foncé tirant vers le gris.
  • Le tissu dans le second bain de teinture fait en récupérant l’eau colorée a bien pris, la couleur est aussi prononcée que sur les premiers bains.
nuances teinture thé noir

Finalement avec du thé noir, on obtient une très belle couleur brune. Prochaine étape, essayer avec d’autres thés pour comparer les couleurs obtenues.

Reste à voir maintenant ce que je vais faire avec mes morceaux de tissus, des petites pochettes, des sacs ou des doudous !

Et vous, avez vous essayé la teinture au thé ? J’adorerais entendre vos expériences et voir ce que ça a rendu dans vos commentaires.

L'article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager :)

Laisser un commentaire